Interview: Sabine Lady, la créatrice de mode Tchadienne qui modernise le pagne

Originaire du Tchad, Sabine LADY est Ingénieure en Administration réseaux et Systèmes Informatiques de formation. Créatrice hors norme, elle entreprend dans le domaine de la mode en parallèle de son poste de Youth Segment Coordonator au Département  Marketing de Millicom (Tigo Tchad).

Après de brillantes études supérieures effectuées à Dakar (Sénégal) d’où elle ressort avec un BTS en Informatique de Gestion, Une Licence en Réseaux et Systèmes informatiques, et un Master en Administration réseaux et Systèmes Informatiques, elle choisit de retourner travailler au Tchad, son pays d’origine et se lance dans l’entrepreneuriat.

Elle nous a accordé une entrevue dans cet article, dans lequel elle revient sur son parcours notamment sur ce projet entrepreneurial: Tchadiens en pagne.

cc: Tchadiens en Pagne

 

Entreprendre l’Afrique: Bonjour Sabine. Vous êtes à l’initiative de “Tchadiens en pagne”. Pourriez-vous nous en dire un peu plus? Qu’est-ce que c’est? 

Sabine LADY: Bonjour et merci beaucoup. J’ai en effet fondé “Tchadiens en Pagne”, une marque d’accessoires imprimés avec du tissu en pagne (Colliers, boucles d’oreilles,  sacs à mains, chaussures, coussins, nappes de table, éventails, pochettes…), de couture mixte et de vente de pagne également. Nous utilisons dans nos ourses deux matières essentielles que sont l’imprimé pagne et le cuir tchadien. En effet, le pagne ce tissu en coton imprimé qui  est l’identité de la femme africaine est notre inspiration.

Entreprendre l’Afrique: Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer ?  

Sabine LADY: De mère couturière j’ai porté le pagne depuis mon  très jeune âge. Amoureuse de ce tissu, l’idée de travailler le pagne m’a traversé l’esprit pendant mes années d’études en Afrique de l’Ouest (au Sénégal précisement). A Dakar je portais beaucoup les accessoires en pagne (colliers, sacs à mais…), et je me suis rendue compte qu’au Tchad nous ne connaissions pas trop cette transformation du pagne. C’est ainsi qu’après mes études, et face au contexte du chômage qui frappe la majorité des jeunes au Tchad, j’ai tout de suite voulu tester au pays. C’est donc en Octobre 2016 que j’ai commencé mes créations et je suis très contente qu’aujourd’hui les gens apprécient.

Entreprendre l’Afrique: Avez-vous été confrontée à des difficultés dans votre parcours entrepreneurial ? Si oui, pourriez-vous le partager avec nos lecteurs et nous expliquer comment vous avez su faire pour à chaque fois garder le cap et avancer ?

Sabine LADY: La première difficulté rencontrée aura été, du point de vue de mon activité: le temps. En effet concilier mes créations et mon emploi actuel n’est pas chose évidente, mais la passion et la détermination prennent tout de suite le dessus.

Et enfin, je pourrais aussi dire que les démarches administratives non simplifiées retardent davantage l’ouverture de ma  boutique. Mais je persévère.

Entreprendre l’Afrique: Si l’on devait retenir 2 mots de vous, quels seraient-ils Sabine? Et pourquoi 

Sabine LADY: J’aime le pagne et je suis plus que jamais passionnée et je dirai aussi très persévérante car au début (comme pour la plupart des projets entamés), il n’était pas du tout facile de me faire connaitre, aujourd’hui j’ai plus de 8 000 abonnés sur ma page Facebook et les gens connaissent d’avantage mes produits.

Le premier objectif que me fixe est de faire connaitre mes produits dans tout le Tchad et à l’étranger puis par la suite d’ouvrir une boutique à N’Djamena (en cours de réalisation). Les choses avancent lentement mais sûrement, nous y croyons.

La devise qui m’anime chaque jour est: Quand on veut, on peut. 

 

Entreprendre l’Afrique: Quelles ont été (la) ou les personnes qui ont influencé votre parcours ainsi que vos choix professionnels ou personnels ?

Sabine LADY: Parmi les personnes qui ont influencé mon parcours, je citerai en priorité ma mère qui nous a inculqué, mes frères et moi, l’amour du pagne. Je me suis vraiment lancée dans cette aventure par passion, mais également par curiosité. 

cc: Tchadiens en Pagne

Entreprendre l’Afrique: Quelle est votre vision pour la suite ? Comment envisagez-vous le développement de votre projet? 

Sabine LADY: Pour la suite comme je le disais plus haut je compte miser sur la communication pour élargir ma clientèle, ouvrir une grande boutique dans la capitale et si tout vas bien penser à embaucher du personnel pour la fabrique des accessoires: ceci permettrait aussi de contribuer à l’emploi local.

Entreprendre l’Afrique: Quel message aimeriez-vous passer (investisseurs, jeunes africains, entrepreneurs…..) En fonction de vos attentes.

Sabine LADY: Le message que j’aimerais faire passer : OSEZ car lorsqu’on a une idée d’entreprise, il y aura toujours des personnes pour vous décourager. Et lorsqu’on a peur de se lancer,  on ne le fera jamais et l’idée meurt. Lorsqu’on franchi ce cap l’autre challenge reste la persévérance puisque chaque début est difficile mais il faut tenir bon et travailler dur pour atteindre ces objectifs.

Entreprendre l’Afrique: Quelque chose de plus à rajouter ?  

Sabine LADY: Ce que je pourrais ajouter, c’est encourager les jeunes tchadiens à entreprendre car avec la crise économique ce n’est pas évident de trouver du travail. La solution selon moi, serait de créer quelque chose et surtout d’être passionné par ce qu’on souhaite faire et de le faire avec amour pour bien le faire bien.

 

Pour plus d’informations, vous pourrez suivre “Tchadiens en pagne” sur la page Facebook dédiée: Tchadiens en Pagne

Pour toutes commandes ou informations, vous pourrez également contacter au travers des numéros suivants : +23565219410 /+23595100382.

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j’accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d’entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi, à travers la création d’ “Entreprendrelafrique.com” de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu’il est très difficile de m’arrêter quand je me lance.

Sandrine NAGUERTIGA

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j'accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d'entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi, à travers la création d' "Entreprendrelafrique.com" de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu'il est très difficile de m'arrêter quand je me lance.

Une pensée sur “Interview: Sabine Lady, la créatrice de mode Tchadienne qui modernise le pagne

  • 8 mai 2018 à 11 h 36 min
    Permalink

    Je suis ému de voir notre mère qui réalise de tel projet. Que le seigneur vous guide afin qu’on puisse prendre votre exemple pour s’en sortir dans la crise économique que traverse notre beau pays le Tchad

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *