Interview exclusif d’Iss Bill, le Soldat de la Vie qui met son talent au service d’une noble cause en Afrique

Qui est Issouf, alias “Iss Bill”? 

Je m’appelle Issouf KONE à l’état civil, mais plus couramment connu sous le nom d’ “Iss Bill” et je suis d’origine malienne. J’ai 25 ans, et je suis blogueur à Mondoblog Rfi: mon blog qui s’intitule: “l’appel du griot”. Je suis également rédacteur à Rhhm musique, un magazine d’actualité sur la musique malienne, et auteur-compositeur-interprète.

Après deux années d’étude en communication, j’ai choisi volontairement de faire une pause et de me consacrer à mes différentes activités. Mais je reprendrais quand j’aurais un peu de temps(rire)…du moins, on verra bien.

 

“Seule la prise de conscience collective libèrera l’Afrique des chaines du néocolonialisme qui est quelque part le coeur de ces guerres interminables.” Iss Bill

 

Sandrine NAGUERTIGA: Iss Bill, peux-tu nous expliquer en quelques mots ce qu’est “Soldat de la vie”?

Iss Bill: Soldat de la vie est avant tout un mouvement avant d’être un projet artistique. Un combat contre le terrorisme sous toutes ses formes. A travers ce projet, j’avais comme objectif de valoriser la vie. Montrer au uns et aux autres que rien ne justifie le fait de donner la mort à quelqu’un. Ce morceau intitulé soldat de la vie est juste la partie visible de l’iceberg. Nous comptons aller plus loin en réalisant un un court-métrage qui s’intitulera très probablement Soldat de la vie pour enfin publier un livre qui sera la troisième étape du projet. Des débats, conférences et plusieurs autres manifestations sont prévues dans le futur pour venir appuyer ce projet qui me tient tant à coeur. Raison pour laquelle, j’ai commencé par précisé que c’était avant tout un mouvement.

 

Sandrine NAGUERTIGA: Comment t’es venu l’idée d’entreprendre ce projet? Et pourquoi l’avoir réalisé?

Iss Bill: J’ai eu cette idée à la fin de l’année 2012. Je venais d’arriver pour la première fois à Bamako (au Mali) et nous étions en plein début de la crise qui avait secoué le nord du Mali. Les Djihadistes venaient d’occuper cet endroit suite au coup d’état du capitaine Hamadou Haya Sanogo contre le président Amadou Toumani Toure. L’instabilité a donc vu le jour et ça été le début des attentats répétés un peu partout: j’ai donc pensé à créer ce mouvement.

L’école, le rap, et beaucoup d’autres contraintes ont fait que c’était très difficile à l’époque. Suite à l’intervention militaire de la France au Mali en 2013, j’avais fais une première Mixtape intitulée “Opération Serval” en gardant toujours au chaud le projet Soldat de la vie, que je laissais mûrir progressivement.

En 2016, je me suis décidée à me lancer. Les attentats à travers le monde se répétaient tellement que je ne pouvais pas rester sans rien faire. A Madagascar, lors du Sommet de la francophonie, en Novembre 2016, j’avais reçu un prix coup de pouce de la part de l’OJIQ (les Offices jeunesse internationaux du Quebec) qui ont su m’encourager et m’accompagner à la réalisation de mon premier “Extended Play” (format musical entre le single et l’album) que j’ai décidé d’appeler “Mon jihad” et qui est entièrement destiné à la lutte contre le terrorisme. Soldat de la vie en est donc le premier extrait.

Campagne de lancement “Soldat de la Vie” CC: Iss Bill Officiel

“Il nous faut beaucoup d’amour et d’actions positives , et pour cela nous devons être des Soldats de la vie” Iss Bill. 

 

Sandrine NAGUERTIGA: Quelle est ta vision en tant que jeune homme africain pour le continent? Et de sucrait par rapport à ce projet que tu portes: 

Iss Bill: Ma vision est celle d’une Afrique d’abord indépendante car jusqu’à présent, selon moi, elle ne l’est pas. Mais également d’un continent incontournable comportant une jeunesse forte, consciente, et surtout instruite. Seule la prise de conscience collective libèrera l’Afrique des chaines du néocolonialisme qui est quelque part le coeur de ces guerres interminables.

Campagne de lancement “Soldat de la vie” au Mali

Sandrine NAGUERTIGA: Iss Bill, si l’on devait retenir de toi seulement 2 mots, quels seraient-ils ? Et pourquoi? 

Iss Bill: Je dois donc parler de moi en me qualifiant (rire). Je vous avouerai que je n’aime pas du tout le faire mais je dirais:

  • courageux parce que je n’abandonne jamais.
  • et pour le second ce serait plutôt pacifiste car j’ai horreur de la guerre et que je suis partisan de la non-violence.

 

Sandrine NAGUERTIGA: Quel message aimerais-tu faire passer aux jeunes qui te lieront, Isss Bill? 

Iss Bill: J’aimerais leur dire ceci: beaucoup de courage, de persévérance car je reste convaincu qu’en dehors des précipitations naturelles, rien ne tombe du ciel.

On se doit de croire en tout ce que nous faisons, car rien n’est impossible. Je rajouterai enfin qu’il nous faut aussi beaucoup d’amour et d’actions positives , et pour cela nous devons être des Soldats de la vie.

 

Sandrine NAGUERTIGA: Chers lecteurs, nous avons l’immense plaisir de vous annoncer que le premier extrait “Soldat de la vie” de l’album “Mon JIHAD” est officiellement sorti ce Samedi 25 Février 2017 et est disponible en écoute sur:

Youtube: Iss Bill, Soldat de la vie – EP : Mon jihad (Audio)

Sur SoundCloud: Iss Bill, Soldat de la vie – EP : Mon jihad (SoundCloud)

 

Sandrine NAGUERTIGA, l’interview donc touche à sa fin, comment pouvons facilement entrer en contact avec toi?

Iss Bill: Vous pouvez suive l’avancement du projet sur la page facebook de Soldat de la vie aux adresses suivantes:

 

Par Sandrine NAGUERTIGA, #Afroptimiste

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j’accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d’entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi, à travers la création d’ “Entreprendrelafrique.com” de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu’il est très difficile de m’arrêter quand je me lance.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *