Le Centre pour le Dialogue Humanitaire facilite une rencontre entre les jeunes de la diaspora sahélienne en Europe et les autorités

Lors des dernières rencontres organisées en Europe et au Sahel, les jeunes de la diaspora issus des 5 pays du Sahel, ont exprimé le désir et le besoin d’établir des liens durables avec les jeunes et leurs autorités respectives. Conscientes de leurs poids politique, économique, social et culturel, ces jeunes de la diaspora choisissent de faire entendre davantage leurs voix et d’apporter plus efficacement leurs contributions dans leurs Etats respectifs.

Cette rencontre, facilitée par le Centre de Dialogue Humanitaire (Centre HD) toute comme celles qui s’étaient tenues dans les autres capitales du Sahel et en Europe, découle de la grande rencontre du 03 au 06 Juin 2017, à Bamako, qui avait réuni environ 75 jeunes issus des pays du G5 Sahel et de la diaspora.

Des jeunes de la diaspora sahélienne posant avec la Chef de projet “La Voix des Jeunes du Sahel” et la Consultante du centre HD

Qu’est ce que le Centre de dialogue humanitaire (Centre HD)?

Le Centre pour le dialogue humanitaire (Centre HD) est une organisation privée qui a pour mission principale d’aider à prévenir, atténuer et résoudre les conflits armés, notamment par le biais du dialogue et de la médiation. L’organisation met en oeuvre, facilite et coordonne le projet “La Voix des jeunes du Sahel – Dialogue entre les jeunes et les institutions”. Un projet lancé en Mai 2017 et qui entend contribuer à établir des espaces de dialogue et des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée.

50 jeunes de la diaspora sahélienne en Europe dialoguent et portent une même voix pour le développement de leurs pays 

En Juin 2017, 15 jeunes de la diaspora sahélienne originaires d’Autriche, de Belgique, d’Espagne et de France avaient pris part à la rencontre “La voix de la jeunesse du Sahel” à Bamako.

Et dans la continuité de cette rencontre, ce sont environ 50 jeunes qui ont été réunis à Bruxelles du 11 au 13 Novembre 2017. Cette rencontre était notamment l’occasion de réunir 10 jeunes par originaires des 5 pays du sahel (5 hommes et 5 femmes).

Plusieurs travaux en commissions auront été réalisés sur les thématiques ci-dessous et auront fait l’objet de restitutions officielles devant les autorités respectives des pays du G5 Sahel à Bruxelles:

  • Education et formation
  • Opportunités économiques (emploi, entrepreneuriat et mobilité)
  • Participation citoyenne
  • Rôle des jeunes dans la paix et la sécurité
  • Et des thématiques spécifiques à la diaspora (environnement, numérique, culture…)
Les jeunes de la diaspora sahélienne restituent les travaux de groupe

Plusieurs sujets ressortaient lors de la rencontre:

  • La relation parfois difficile de la diaspora avec les pays d’origine
  • Les freins/obstacles au retour de la diaspora dans son pays d’origine
  • Les attentes de la diaspora vis a vis des autorités respectives de leurs pays en Europe et localement
  • La valeur ajoutée en tant que jeune de la diaspora sur les différents thèmes abordés dans leur pays d’origine
  • Les initiatives que peuvent prendre les jeunes de la diaspora pour contribuer à la paix et au développement dans leur pays d’origine
  • Le manque de soutien de l’entrepreneuriat comme vecteur de développement socio-économique
  • Le manque d’information et d’accueil des autorités représentantes de leurs pays respectifs en Europe

Des sujets qui auront été débattus lors d’ateliers en sous-groupe.

Un séjour rythmés par des temps forts 

Les travaux en commission

Les travaux en commissions (soit par pays, puis par thématiques) ont permis durant ces 3 journées de la rencontre aux jeunes de dialoguer sur les constats qu’ils font et leurs valeurs ajoutées.   L’objectif était d’en ressortir des propositions de solutions qui seraient à soumettre aux différents officiels présents le Lundi 13 Novembre 2017.

Un groupe de travail en commissions sur une des thématiques abordées

La rencontre avec les délégations officielles et Hauts représentants des pays du sahel et de l’Union Européenne :

L’événement s’était déroulé dans l’une des salles de conférence de l’hôtel Bedfort prévue à cet effet. Et c’est pendant près de 2 heures que les jeunes ont pu dialoguer avec les autorités présentes. Cinq jeunes représentants les 5 pays du Sahel auront eu la responsabilité de restituer les travaux en commissions des jours précédents la rencontre avec les autorités.

De gauche à droite: la Chef de Projet “La Voix des Jeunes du Sahel”; le Gestionnaire du Fonds Fiduciaire pour l’Afrique (UE); la Consultante HD; et les ambassadeurs du Mali, de la Mauritanie et du Burkina-Faso à Bruxelles

Une rencontre directe et facilitée entre les jeunes et les autorités :

Cette rencontre était une véritable occasion pour les jeunes présents de pouvoir communiquer directement avec les représentants des différentes autorités et leur faire part de leurs analyses et doléances. Des échanges très appréciés aussi bien des jeunes que des autorités présentes.

Parmi ces autorités présentes, on comptait:

  • L’ambassadeur du Mali à Bruxelles
  • L’ambassadeur de la Mauritanie à Bruxelles
  • L’ambassadeur du Niger à Bruxelles
  • L’attaché d’ambassade du Tchad à Bruxelles
  • L’ambassadeur du Burkina-Faso à Bruxelles

La culture au coeur du dialogue entre les jeunes de la diaspora: 

La culture a été à plusieurs reprises citées tout au long de cette rencontre. La jeunesse sahélienne de la diaspora en Europe est consciente du fait que la culture soir une véritable richesse à ne pas perdre. C’est d’ailleurs dans ce cadre, que quelques jeunes talents y ont pris part.

Puisque nos jeunes ont aussi du talent, je vous invite à découvrir, à travers ces deux vidéos, Willy Sahel (de son vrai nom, William ADJIM), un jeune artiste compositeur et guitariste Tchadien ayant vécu au Niger et résidant actuellement en Allemagne. Talentueux, et amoureux de la musique depuis sa tendre enfance, il est un excellent exemple du mariage des cultures sahéliennes et européennes.

 

Le ton a été donné et c’est plein d’ambition et d’espoir que les jeunes sahéliens de la diaspora ont repris le chemin de leurs villes de résidence respectives. De belles actions restent à venir.

Photo de famille de la délégation Nigérienne d’Europe
Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j’accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d’entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi, à travers la création d’ “Entreprendrelafrique.com” de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu’il est très difficile de m’arrêter quand je me lance.

Sandrine NAGUERTIGA

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j'accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d'entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi, à travers la création d' "Entreprendrelafrique.com" de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu'il est très difficile de m'arrêter quand je me lance.

Une pensée sur “Le Centre pour le Dialogue Humanitaire facilite une rencontre entre les jeunes de la diaspora sahélienne en Europe et les autorités

  • 4 janvier 2018 à 15 h 20 min
    Permalink

    Merci pour cette belle plume. j’ai eu le privilège de participer à la rencontre de juin 2017 à Bamako au nom de la délégation Burkinabè,laquelle rencontre était facilitée aussi par le centre HD. Bon vent à cette Jeunesse d’ Afrique qui ose et qui gagne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *