Bouger et sauver la planète est possible grâce à Ecojogging: fondé par Félix TAGBA, jeune journaliste engagé

Dans cet interview, découvrez ici le portrait d’un jeune journaliste et entrepreneur social Togolais, à l’initiative d’un mouvement éco-citoyen.  Il se confie à nous dans cet article et partage sa vision et ses projets d’un jeune africain engagé et optimiste. 

 

Sandrine NAGUERTIGA: Bonjour Felix, pourrais-tu te présenter à nos chers lecteurs ? 

Félix Akizou TAGBA

Felix TAGBA: Bonjour Sandrine, je me nomme Félix Akizou TAGBA, j’ai 25 ans. Je suis journaliste de formation et je m’intéresse beaucoup à la protection de l’environnement et au développement durable. A ce sujet j’ai travaillé sur d’importants projets sur l’environnement. Je suis aussi Social Media Manager et blogueur à Mondoblog. Dans Mon blog intitulé «l’Eaubjectivité » je traite uniquement de l’eau, de l’environnement et du développement durable.

 

“Nous joignons l’utile à l’agréable pour un corps sain dans un environnement sain.”

Felix Akizou TAGBA

S.N : Felix, tu es à l’initiative d’un projet assez original. Pourrais-tu nous en dire un peu plus à ce sujet ?

F.T : En janvier 2017, j’ai initié un mouvement mondial éco citoyen qui s’appelle ECOJOGGING : ECO pour écologie et JOGGING pour la course à pied. C’est un mouvement qui allie sport et protection de l’environnement. Il consiste à courir ou marcher tout en ramassant les déchets surtout les sacs plastiques et à les recycler. Nous joignons l’utile à l’agréable pour un corps sain dans un environnement sain.

CC: Ecojogging

 

S.N : En quoi consiste exactement le mouvement Ecojogging? Comment cela fonctionne-t-il ?

F.T : ECOJOGGING c’est très simple. Vous courez ou marchez et à chaque fois que vous voyez un déchet notamment un sac plastique jeté par terre, vous vous abaissez et le ramassez et vous continuez votre course ou marche.

La première édition a été réalisée le 28 janvier 2017 à Lomé et nous avions collecté plus de 10 kilos de sachets plastiques. ECOJOGGING se fait les derniers samedis de chaque mois et à l’occasion de certaines journées mondiales.

ECOJOGGING vise aussi à rendre propre et à protéger notre environnement. C’est dans ce sens que nous ramassons les déchets. Et après les avoir ramassés, nous faisons le tri et nous les recyclons. Chaque mois, nous enregistrons une trentaine de nouveaux participants qui éprouvent leur satisfaction et se sentent épanouis pendant et après l’ECOJOGGING. Au Togo, nous ramassons par mois plus de 30 kilogrammes de déchets, surtout plastiques et les recyclons.

L’initiative intéresse toutes les couches de population. « Vous participez à ECOJOGGING, vous avez de la bonne santé et de la bonne humeur et c’est très important de se maintenir en forme. Non seulement on protège l’environnement mais on se maintient en forme» paroles d’Armandine, éco joggeuse.

Le mouvement est né en partie grâce aux médias sociaux, du coup nous communiquons plus sur les médias sociaux avec l’hashtag #ECOJOGGING.

 

“Selon une étude américaine publiée par le National Center for Biotechnology Information (NCBI), le jogging serait le sport le plus efficace pour augmenter notre espérance de vie.”

Felix Akizou TAGBA

S.N : Qu’est-ce qui t’a donné envie ou convaincu de le lancer?

F.T : J’ai initié ce mouvement parce que je fais beaucoup de jogging et puisque je m’intéresse aussi à la protection de l’environnement, j’ai voulu combiner les deux choses pour être utile à la société. Selon une étude américaine publiée par le National Center for Biotechnology Information (NCBI), le jogging serait le sport le plus efficace pour augmenter notre espérance de vie.

Dans nos pays, que ce soit en Afrique, Europe, Asie ou ailleurs, certaines personnes jettent leurs déchets n’importe où. Ces déchets polluent notre environnement.

Nous mettons un accent particulier sur les déchets plastiques non biodégradables parce qu’il y en a tellement dans nos pays et ces déchets font plus de 300 ans avant de se dégrader. Ils sont à l’origine des changements climatiques que connait notre planète. Des millions de tonnes de déchets plastiques sont déversés chaque année dans nos océans. Il faut arrêter ça si on veut laisser une planète en bon état à nos enfants, sinon ils nous accuserons.

CC: Ecojogging

 

S.N : As-tu été confronté à quelques difficultés ou freins dans ce parcours ? Si oui, pourrais-tu le partager avec nos lecteurs et nous expliquer comment tu as su faire pour garder le cap et avancer ?

F.T : Pour un début les difficultés n’en manquent pas. C’est essentiellement les moyens pour l’organisation des événements ECOJOGGING. Je finance cette initiative sur fonds propres, alors que ça demande beaucoup de moyens.

 

S.N : Felix, si l’on devait retenir 2 mots ou qualificatifs de toi, quels seraient-ils ? Et pourquoi? 

F.T : Plusieurs mots me qualifient mais je retiens personnellement : engagé, optimiste.

« Engagé » pour toutes les initiatives que je prends pour contribuer au développement du monde et l’impacter.

« Optimiste », je crois en mes rêves, pour ça je remercie mon Dieu parce que j’en ai plusieurs, et je pense les réaliser parce que « nos rêves existent pour être réalisés ».

 

S.N : Quelles ont été (la) ou les personnes qui ont influencé ton parcours ainsi que tes choix professionnels ou personnels ?

F.T : Plusieurs personnes y ont contribué mais je vous cite juste deux d’entres- elles : Nelson MANDELA et Pierre Rabhi pour leur engagement et leur détermination.

 

S.N: Quelle est ta vision pour la suite ? Comment envisages-tu la suite pour Ecojogging ?  

F.T : Ma vision est que le mouvement ECOJOGGING se propage dans tous les pays du monde. Ça a déjà commencé au Togo, au Ghana, en France, d’autres suivront. Le slogan d’ECOJOGGING est: “bougeons et sauvons la planète” ! Il est important que le monde entier fasse ECOJOGGING pour sauver notre planète.

 

S.N : Quel message aimerais-tu faire passer ? (Investisseurs, jeunes africains, entrepreneurs..) èEn fonction de tes attentes.

F.T : Je demande à toutes les personnes de bonne volonté de soutenir ECOJOGGING. Vous ne perdez rien en le faisant mais vous gagnez beaucoup de choses.

Je tiens particulièrement à remercier par votre canal certaines bonnes volontés à l’instar du Directeur général de l’hôtel Ibis de Lomé – un grand environnementaliste que j’apprécie beaucoup, qui m’accompagne et associe son personnel au mouvement ECOJOGGING. C’est l’une des premières personnes qui m’a contacté et encouragé pour l’initiative. Je pense que d’autres personnes vont emboiter ses pas. C’est une question de temps.

 

S.N: Felix, nous arrivons au terme de notre échange, as-tu quelque chose de plus à rajouter ?

F.T : j’aimerais particulièrement te remercier Sandrine pour l’occasion que tu me donnes, te féliciter et t’encourager pour toutes tes initiatives. Nous avons besoin des gens comme toi pour le développement du monde.

 

S.N: Nous remercions chaleureusement Félix et toute son équipe pour ce projet très important et cette noble cause qu’ils portent et vous invitons à le soutenir du mieux que vous pouvez.

Pour plus d’informations à propos de notre invité :

Retrouvez ECOJOGGING sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi liker la page personnelle Felix Akizou TAGBA sur facebook ou me suivre sur twitter @felixtagba pour ne rien rater de mes initiatives.

Par Sandrine NAGUERTIGA. 

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j’accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d’entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi, à travers la création d’ “Entreprendrelafrique.com” de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu’il est très difficile de m’arrêter quand je me lance.

Sandrine NAGUERTIGA

Sandrine NAGUERTIGA

Consultante et formatrice, je suis passionnée par tout ce qui attrait au digital. Tech-entrepreneure et blogueuse (Mondoblog-RFI), j'accompagne les porteurs de projets dans leurs projets de créations d'entreprises et les entreprises dans leur stratégie de communication digitale. Je fais partie de ces personnes qui croient en cette Afrique fascinante et aux nombreux talents cachés mais bel et bien présents. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi, à travers la création d' "Entreprendrelafrique.com" de contribuer à la promotion de cette Afrique qui inspire et qui gagne. Je communique tant par passion que par détermination, ce qui fait qu'il est très difficile de m'arrêter quand je me lance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *