Attitude positive ou Passion : Quel moteur pour nos projets ?

Occupé, Maison, Bureau, Papier, Portatif
CC: Pixabay

 

Je fais partie d’une génération incroyablement magnifique, une génération qui veut changer les choses, une génération qui veut améliorer les conditions de vie de son pays. Et cette volonté est perceptible à travers tout ce qu’ils portent dans leur cœur : Visions, idées, projets. Je connais des jeunes qui travaillent avec ardeur pour mettre sur pied leurs belles idées ; mais j’en connais aussi qui ont déjà abandonné avant de commencer, ou qui ont commencé mais se sont découragé après… Consciente de cette situation (et curieuse de mon état), je me suis penchée sur les quetions suivantes : Quelle est la différence entre ces deux groupes ? Que possèdent les premiers que les seconds n’ont pas ?

Aujourd’hui, sur mon clavier, je veux partager avec vous mes observations de ce phénomène. Cela a pris du temps pour bien observer, mais je suis contente puisque je suis arrivée à des résultats personnellement satisfaisants.

Nous sommes une jeunesse active et dynamique, porteurs d’idées magnifiques. Mais lorsque nous décidons de nous mettre effectivement en œuvre ces idées, nous devons nous assurer que nous ne rentrerons plus en arrière. Nous ne devons pas être de ceux-là qui réalisent la danse Bafia* dans leurs projets.

 

Les uns sont animés d’une incroyable passion…

Si vous discutez constamment avec des « idéepreneurs » ou de nouveaux entrepreneurs, vous remarquerez tous quelque chose de commun à l’ensemble : la passion. Si vous n’avez pas encore fait la remarque, soyez plus attentifs dans vos prochaines discussions. Cela n’implique pas pour autant que toute personne passionnée est forcément porteuse de quelque idée d’entreprise…

 

Chaussures, Pieds, Selfie, Passion
CC Pixabay

 

D’abord la passion est définie comme une affection, intérêt très vif pour quelque chose d’après le dictionnaire de L’intern@ute. L’objet de cette affection peut aussi être nommé de passion. Ma définition personnelle ? La passion est un brûlant désir pour réaliser quelque chose ; en bref, être passionné de quelque chose, c’est être amoureux (se) de ladite chose.

 

« Mais n’oublions pas que la route vers cette destination sera parfois (ou souvent) en mauvais état, jonchée de nids de poule (ou d’éléphant) » Ashley NAMOU

 

C’est bien beau d’être amoureux (se), que ce soit de quelque chose ou de quelqu’un. Quand c’est le cas, nous sommes sur un petit nuage, duquel nous ne descendrons jamais ; en tout cas, c’est notre pensée dans cette situation. Seulement, cela devient moins (ou plus) intéressant lorsque les problèmes arrivent ; lorsque les difficultés surviennent, lorsque ce à quoi on s’attendait, ne se réalise pas ; lorsque ce à quoi on ne s’attendait pas, se réalise. Dans ces cas de figures, comment réagissons-nous ? Cela détermine si réellement nous devenons de vrais chefs de projet, ou restons juste des amateurs dans ce domaine.

Ma conclusion ? Avoir des idées, c’est très bien. Brûler de désir, se voir réussir et s’imaginer au sommet, c’est encore meilleur. Pourquoi ? Parce que connaitre sa destination est important. Mais n’oublions pas que la route vers cette destination sera parfois (ou souvent) en mauvais état, jonchée de nids de poule (ou d’éléphant)… Nous nous devons donc de nous armer d’autre chose que notre passion, afin d’atteindre notre belle récompense.

 

Les autres ont et sauvegardent une attitude positive…

Nous parlons ou entendons parler beaucoup d’attitude positive. Mais entre parler et expérimenter un élément, il y a un grand fossé. C’est une leçon que j’ai retenue récemment. Ecouter et discuter avec une ou des personnes qui ont une certaine vision de la vie ou de leur situation, qui ont des objectifs à atteindre pour un niveau supérieur, et qui plus est, se sont déjà mis en chemin vers leur succès, est un véritable plus. Ces personnes vous parleront des difficultés rencontrées, et à rencontrer, elles vous feront profiter des leçons tirées de leurs expériences, mais pour les plus déterminées, elles ne manqueront pas de faire l’atalacour** de l’attitude positive.

 

« La plus grande découverte de notre génération a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie en modifiant sa façon de penser. » Williams James

En effet, notre attitude est déterminée par notre façon de penser. Si nous avons et maintenons des pensées positives face aux situations rencontrées, favorables ou défavorables, alors nous avons une attitude positive. Si au contraire, nous développons constamment des pensées négatives, nous avons une attitude négative. Et l’attitude négative nous aveugle, et nous ne voyons pas la récompense des efforts fournis.

Positif, Être Positif, Sourire, Heureux
CC: Pixabay

D’autre part, dans les situations d’échec, la même attitude négative nous empêche de remanier. En d’autres termes, nous nous retrouvons à reproduire les mêmes actions, afin d’obtenir de meilleurs résultats, au lieu de changer de tactique. Comme me disait un entrepreneur chef d’entreprises récemment, « une personne avec la Grande Attitude ne perd jamais ; soit elle gagne son objectif, soit elle gagne en expérience et connaissances ». Ainsi, toute personne porteuse de projet(s), se doit de faire une introspection, examinée si elle a l’attitude positive, et sinon, travailler d’abord ce point avant de lancer son projet.

 

Que choisir ?

De prime abord, il serait plus intéressant d’opter pour une attitude positive. Avec elle, nous avons la certitude que vous mèneront tous nos projets jusqu’au bout***. C’est donc à l’attitude positive que je dédie la palme de « Moteur de projets ». Cependant, pour mener à bien un projet, il faudrait d’abord en avoir un. À mon avis, c’est là qu’intervient la passion. Notre passion nous permet d’identifier les projets qui nous tiennent à cœur, des projets avec lesquels nous ne serons pas constamment entrain de lutter contre l’envie de les abandonner. Pas abandonner parce que c’est trop difficile, mais abandonner parce que nous les verrons toujours comme des fardeaux.

 

 « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » Confucius

 

Certes l’attitude positive est capable de transformer cette vision du projet, mais pourquoi se compliquer la tâche alors qu’on peut se simplifier la vie… Donc j’exhorte tout le monde à beaucoup de passion, mais surtout, à encore plus d’attitude positive, spécialement pour nous autres ignorant encore jusqu’à récemment cette formule magique. Et pour ceux la mettant déjà en exercice, maintenez le cap.

@Ashley N, Promotrice du retour au naturel

« Fuyez la nature, elle reviendra au galop »

 

*Danse Bafia : Danse originaire du peuple Bafia (au Cameroun) qui consiste à faire un pas en avant, et trois pas en arrière

**Faire l’atalacour : Expression d’origine camerounaise signifiant vanter, mettre en avant quelque chose ou quelqu’un

*** Jusqu’au bout : Si nous cultivons quotidiennement, à chaque instant l’attitude positive

Ashley N.

Je suis une africaine passionnée, qui voit et croit au potentiel de l’Afrique
Je compte bien partager avec vous cette passion, vision et croyance, en parlant éducation, environnement, santé, cuisine, car ce sont domaines qui me tiennent très à cœur. Cela n’exclut pas la rédaction sur d’autres thématiques, en cas d’intérêt profond.

Ashley N.

Ashley N.

Je suis une africaine passionnée, qui voit et croit au potentiel de l’Afrique Je compte bien partager avec vous cette passion, vision et croyance, en parlant éducation, environnement, santé, cuisine, car ce sont domaines qui me tiennent très à cœur. Cela n’exclut pas la rédaction sur d’autres thématiques, en cas d’intérêt profond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *